Petits bonheurs

Eulalie

Chanson d’enfer

Matière laitière

Seemann

Leuchtturm

Mon frère

I in Darkness

Marin rêveur

In ein paar Stunden

 

Matière laitière

Marcel le fils du laitier
C’était un beau garçon
Adoré par les filles et
Amoureux de sa maman

Marcel le fils du laitier
Avait la peau si blanche
Ses cheveux noires dansaient
Autour de ses yeux innocents

Dans la campagne fleurissante
Il vivait son rêve d’enfant
Avec sa maman, la veuve, la belle
Femme de son père défunt


Marcel le fils du laitier
Il était beau garçon
N’avait jamais aimé ce laitier
Mari de sa maman

Avec unique diligence
Mieux que son père, ce con
Il se consacrait à la matière laitière
pour plaire à maman


Marcel le fils du laitier
Le nouveau patron
Finalement a exécuté
Son plan indécent cependant

Parfois dans ses rêves
L’hantait cette nuit d’antan
Il s’était caché derrière
Le grand chaudron


Attendait depuis la veille
A la lourde louche agrippé
Attendait les pas de son père
Bien préparé à frapper


Et avec force inhumaine
Craqua le crâne en deux
De son père, le laitier
Mal-aimé, écrasé
Dans son sang sur le sol laiteux


Marcel le fils du laitier
Qu’il était beau garçon
Viva une vie de laitier
Jusqu’à la fin de ses temps

Avec unique diligence
Mieux que son père, ce con
Il se consacrait à la matière laitière
pour plaire à maman